Filière manioc en Afrique centrale : 56 millions de personnes impactées

C’est l’un des résultats d’un projet sous régional d’amélioration de la production clôturé jeudi dernier à Yaoundé.

55, 885 millions d’habitants des six pays de la zone Cemac ont bénéficié du projet manioc. Plus de 30 groupements ciblés et leurs familles ont été encadrés et vu la courbe de leurs productions agricoles monter en flèche. Tels sont les résultats présentés, lors de l’atelier organisé à Yaoundé le 18 novembre dernier, par le Pôle régional de recherche appliquée au développement des systèmes agricoles d’Afrique centrale (Prasac) pour clôturer ledit projet, destiné à la production du manioc durable en Afrique centrale et intégration au marché. Le thème retenu pour cette rencontre était : « Le manioc en Afrique centrale : résilience des systèmes de production et amélioration des chaînes de valeurs ». Cette plateforme d’échanges et de formation a été présidée par le directeur général de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad) Noé Woin, et coprésidée par le directeur général du Prasac, Grégoire Bani.  
Cet atelier avait pour objectifs de présenter les résultats obtenus dans le cadre de ce projet, faire le point de sa mise en œuvre et partager les leçons apprises. Mais aussi identifier, discuter et adopter les perspectives et les actions de suivi et de consolidation des acquis du projet ; examiner, amender et valider l’avant-projet manioc de la stratégie post-Covid intitulé « appui d’urgence à la diffusion des innovations dans les chaînes de valeur de manioc pour le renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la période post Covid-19 en Afrique centrale ». A l’occasion, le directeur général du Prasac n’a pas manqué de remercier le chef de l’Etat camerounais d’avoir accepté que cet atelier se tienne au Cameroun.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category