Approvisionnement des marchés : nouvelles assurances

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana l’a déclaré hier que les produits seraient disponibles. C’était au cours d’une rencontre avec la presse.

Le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana a donné un point de presse hier, 24 novembre 2021 à Yaoundé. Objectif, faire le point sur l’évolution des principaux paramètres du marché international et rassurer les populations quant à la détermination du gouvernement à veiller sur l’approvisionnement continu du marché national en produits de grande consommation, dans les meilleures conditions possibles. 
Concernant l’évolution des paramètres sur le marché international, il ressort qu’elle reste défavorable, comme depuis le début de la pandémie, avec un renchérissement des prix des produits. Les causes demeurent une offre insuffisante et la mise en place par les principaux pays producteurs, de politiques restrictives à l’exportation, pour protéger leur marché intérieur et une offre logistique en termes de transport bien faible, assortie d’une implosion des coûts de transport qui affecte très durement les prix des produits. « C’est ce qui a conduit à une inflation généralisée des prix des produits dans la plupart des pays du monde », a précisé le Mincommerce. Pour illustrer cette situation, les chiffres parlent d’eux-mêmes. En Turquie par exemple, le taux d’inflation est de +19,89%. Au Nigéria, il est situé à +15, 99%, au Ghana à +11%. Il faut dire que le Cameroun s’en tire plutôt à bon compte avec une inflation contenue de 2% par rapport à d’autres pays d’Afrique. Un taux en-deçà des critères de convergence de la Cemac, qui en cette matière, portent sur un taux d’inflation conventionnel de 3%. D’après le Mincommerce, cette performance est due aux retombées positives du dialogue permanent que le gouvernement entretient avec les acteurs du secteur économique ainsi que les mesures d’accompagnement mises en œuvre, en fonction des filières, par le gouvernement. 
Pour revenir sur l’approvisionnement des marchés, Luc Magloire Mbarga Atangana s’est voulu rassurant vis-à-vis des populations. Tous les produits seront disponibles. Entre autres, la volaille, le riz, le poisson, le sucre et les huiles végétales. Selon le ministre, l’approvisionnement sera non seulement continu mais « aucun effort ne sera ménagé en dépit d’un contexte particulièrement défavorable et d’une situation contrastée, en fonction des filières ». D’ailleurs, mardi derniers, les principaux acteurs de ces filières, (Syndicat des industriels du Cameroun, Groupement des importateurs de riz du Cameroun, Interprofession avicole du Cameroun, Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun), dans une série de communiqués, ont tenu à rassurer les consommateurs de ce que, pour les fêtes de fin d’années notamment, tous ces produits très consommés seront disponibles. Dans le même temps, la poursuite des concertations avec les acteurs économiques concernés pour la continuité des opérations concernant tant la production que les importations reste de mise.   
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category