David Rudisha en or massif

Le Kenyan a conservé le titre décroché à Londres en 2012 lors de la finale du 800 mètres messieurs. 
,

Grand favori de la course, le Kenyan n’a pas laissé la moindre chance à ses concurrents. Le début de la semaine a été prolifique en médailles pour les Africains. Tard dans la soirée du lundi, se disputaient, en effet, au Stade olympique quatre finales dans différentes disciplines comme le 400 mètres femmes, le 800 mètres hommes et le 3000 mètres steeple femmes. Trois Africaines étaient alignées sur les huit concurrentes au départ. La Kenyane Hyvin Jepkemoi  (9:07.12) se contente de la médaille d’argent derrière la surprenante Ruth Jebet qui remporte ainsi la première médaille d’or de l’émirat du Bahreïn dans le Golf. C’est certainement l’une des grandes surprises de ces J.O. Pour la finale du triple saut-hommes, l’or et l’argent reviennent respectivement au Colombien John Murillo et au Cubain Lázaro Martínez et le bronze au Chinois Dong Bin. La finale des 400 mètres féminin s’est disputée sans les Africaines. Du coup, c’est la Guyanaise Troy Doris qui s’est imposée devant la Chinoise Cao Shuo en argent. Le 800 mètres hommes a le plus focalisé l’attention. Le déroulement de la course n’a pas trahi les pronostics de départ. Le Kenyan David Rudisha s’est adjugé l’or avec un chrono de 1:42.15, devant l’Algérien, médaillé d’argent, Taoufik Makhloufi (1:42.61) qui offre ainsi la première médaille de ces Jeux à son pays. Après avoir pulvérisé le record du monde aux J.O. de Londres en 2012, l’extra-terrestre kenyan a frappé un autre grand coup. 
Du côté des sports collectifs, la grande confrontation du jour était en basket-ball masculin dans le groupe B entre le Nigeria et le Brésil. Battus 86 par 69, les D’Tigers n’iront pas en quarts de finale. Certes, on peut retenir quelques belles phases de jeu, mais dans l’ensemble les D’Tigers ont péché par des nombreuses lacunes impardonnables à ce niveau : un jeu manquant de créativité et de fluidité, des pertes de balles inexplicables, des nombreuses fautes sous le cercle et surtout beaucoup de maladresses aux lancers francs et aux tirs à trois points. C’est justement en exploitant ces faiblesses que les Brésiliens, plus rigoureux au marquage et plus adroits aux shoots dans toutes les positions, ont dominé leur sujet. Avec une seule victoire contre la Croatie (90-76) en cinq matchs, le Nigeria est éliminé. Peut-être que les basketteurs auront assez de ressources morales pour encourager leurs compatriotes qui disputent ce mercredi la demi-finale du tournoi de football masculin face à l’Allemagne.  Objectif : une place au podium final.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie