Archivage numérique : les secteurs public et privé à l’école

Un atelier de renforcement des capacités sur un nouvel outil de gestion des systèmes d’information organisé le 24 novembre dernier à Douala.

A l’ère du tout numérique, seules les entités qui s’y adaptent tirent leur épingle du jeu. C’est désormais une exigence pour la survie des entreprises et autres institutions, publiques comme privées. C’est pour répondre à cette exigence qu’une structure française opérant dans l’intégration d’outils de gestion des systèmes d’information a organisé, le 24 novembre dernier à Douala, une formation sur l’archivage numérique des documents. L’hôpital général, l’hôpital Laquintinie, la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (Sopecam), l’administration fiscale etc., faisaient partie des structures bénéficiaires, aux côtés du secteur privé.
Selon les organisateurs, le numérique est au service de la performance. Il était donc question de réunir des professionnels de divers horizons pour renforcer leurs capacités sur l’archivage numérique des documents.
Un logiciel spécifique été choisi. « Nous avons voulu toucher du doigt l’élément d’automatisation des procédures par le truchement du logiciel Zeendoc. Un logiciel qui a fait ses preuves par sa capacité à fluidifier mais aussi à traiter les informations au sein des multinationales. Raison pour laquelle les experts sont venus le présenter »...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category