« Priorité à la structuration du secteur »

Vincent Chrysostome Ndongo, sous-directeur du développement de l’économie sociale.

Existent-il des opportunités identifiées susceptibles de contribuer à l’éclosion de l’économie sociale ?
L’une des premières opportunités à saisir qui n’est pas des moindres c’est le commerce équitable. Parce que les UES sont appelées à mettre sur le marché des produits certifiés recherchés par les pays voisins. Elles auront donc l’obligation d’investir suivant les normes requises dans ces pays. Cela va également permettre aux UES de vendre leurs produits au juste prix, sans se faire berner par des intermédiaires. De plus, l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine constitue une aubaine pour elles. C’est d’ailleurs pour cette raison que notre département ministériel a comme priorité de structurer ce secteur. Heureusement, depuis 2019, nous avons la loi régissant l’économie sociale au Cameroun et en 2020 la loi sur la structuration qui permet de faire le travail qui se fait actuellement sur le terrain. A la longue, les acteurs de l’économie sociale seront astreints à un processus de labélisation. Le label sera donné à partir du ministère et ceux qui seront enregistrés vont bénéficier de l’accompagnement du ministère tant sur le plan national qu’international, y compris dans la recherche des partenariats et des financements.

S’agissant effectivement de l’insuffisance des financements, qu’est-ce qui est fait au niveau du Minpmeesa pour le résoudre ?
Pour mettre le pied à l’étrier à ces entités, il y a au sein de notre département ministériel ce qu’on appelle l’appui aux initiatives locales de développement. Il consiste à donner des appuis multiformes aux UES, en l’occurrence des appuis financiers et techniques, qui leur permettent de résoudre leurs problèmes. Mais il faut avouer que le Minpmeesa ne peut pas avoir assez de moyens pour toutes les structures. D’ailleurs, pour plus d’efficacité, cet appui a été transféré aux communes pour renvoyer ces entités vers leurs localités d’attache. Aussi, lors des dernières journées de la coopération organisée par le Minpmeesa, il était question de voir avec certains partenaires au développement, comment mettre sur pied une p...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category