Forêts et Faune : dans la continuité

Le ministre Jules Doret Ndongo a défendu un budget de plus de 16,5 milliards de F mardi pour poursuivre et boucler plusieurs projets en cours de réalisation.

Pour l’exercice 2022, l'enveloppe budgétaire que sollicite le ministère des Forêts et de la Faune s’élève à plus et 16,5 milliards de F, dont plus de 6,1 milliards de F dédiés à l’investissement. Ce montant est en hausse par rapport aux ressources allouées pour l’exercice en cours d’achèvement, et qui s’élèvent à 15,95 milliards de F. Le ministre Jules Doret Ndongo était mardi devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée nationale pour défendre la nouvelle enveloppe. Celle-ci permettra au département ministériel dont il a la charge d’exécuter ses quatre programmes : aménagement et renouvellement de la ressource forestière, sécurisation et valorisation des ressources fauniques et des aires protégées, valorisation des ressources forestières ligneuses et non ligneuses, et gouvernance et appui institutionnel dans le sous-secteur forêt et faune.
Plusieurs activités entamées lors des exercices budgétaires précédents vont se poursuivre. Dans cette catégorie, l’on peut évoquer : la sécurisation des forêts du domaine forestier permanent, l’appui au reboisement dans certaines communes du territoire national, l’amélioration de l’approvisionnement du marché intérieur du bois en bois légal, etc. La ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category