Maladies tropicales négligées : près de 3 500 patients traités à Bankim

C’est le bilan d’un projet de gestion des problèmes de santé initié par la Fondation FairMed, avec l’appui du gouvernement, dont l’évaluation a eu lieu les 26 et 27 novembre derniers.


Au bout de 16 années de collaboration entre les pouvoirs publics et la Fondation FairMed à Bankim dans le Mayo-Banyo, région de l’Adamaoua, le bilan est satisfaisant. Près de 3 500 personnes prises en charge contre l’ulcère de Buruli, la lèpre et le pian, principales maladies tropicales négligées (Mtn) qui sévissent dans la zone, l’amélioration du plateau technique des centres de traitement de ces maladies, l’implication de la commune dans la gestion des problèmes sanitaires, entre autres. C’est l’appréciation faite vendredi dernier à Bankim, par le délégué régional de la Santé publique de l’Adamaoua, le Dr Aladji Yaou Zakariaou. C’était au cours de la réunion du comité de pilotage et de clôture du projet d’appropriation communautaire de la gestion des problèmes de santé dans cette localité, jadis fortement touchée par les Mtn. Cette rencontre a connu la présence du maire de la commune de Bankim, Angelbert Mveing et de la représentante FairMed Cameroun, Marguerite Belobo Mbia-Belibi.
Dans son intervention de circonstance, le délégué régional de la Santé publique de l’Adamaoua a exprimé la reconnaissance des pouvoirs publics à cette Fondation tournée vers l’allègement des souffrances. « La contribution de FairMed dans l’amélioration des conditions d’accès aux soins de qualité à nos populations est salutaire. Grâce à sa présence et ses investissements, avec l’appui de ses partenaires, Bankim s’érige en pôle de recherche sur les Mtn », a reconnu le Dr Aladji Yaou Zakariaou. Pour le maire, les populations de Bankim ont connu un soulagement notable grâce à l’assistance reçue de cette organisation. « L’impact a été considérable à tous les niveaux. Désormais nous sommes plus impliqués dans la gestion de la santé de nos populations. Ces dernières ont cultivé le réflexe d’aller à l’hôpital pour se...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category