Musique: l’allemand en chantant

L’artiste Nosliw a récemment fait une tournée dans des lycées et collèges africains. Une expérience saluée par les enseignants de la langue. 

Une distraction didactique. Nosliw, 42 ans, chanteur allemand de reggae et de dancehall, est sans doute l’enseignant de langue le plus cool jamais rencontré. Avec ses musiciens, l’artiste a participé en novembre 2016 à une série de spectacles organisés dans des établissements du secondaire d’Afrique centrale et de l’Ouest avec le soutien du ministère Fédéral des Relations extérieures d’Allemagne et les Instituts Goethe des différents pays concernés. Le Cameroun était la première escale de Nosliw. Le chanteur s’est produit sur la scène du Collège Jean Tabi à Yaoundé le 11 novembre, puis au Collège Alfred Saker de Douala le 14 novembre.
A chaque étape et à la veille de chaque concert, le chanteur travaille avec des élèves au cours d’un atelier. Occasion pour les jeunes de parfaire leur apprentissage de la langue allemande. Ils peuvent réviser le vocabulaire ou la grammaire de thèmes précis, et écrire, pourquoi pas, leurs propres chansons. Le spectacle du Collège Jean Tabi, où environ 2.500 élèves étaient attendus, a permis de croiser le chemin de professeurs d’allemand, ravis de l’initiative. Paul Zangue est enseignant au lycée de Biyem-Assi. Ce jour-là, il est arrivé sur les lieux du spectacle avec cinq bus remplis d’élèves excités. Le public rêvé pour Nosliw.
Sur tous les morceaux interprétés, ils sautillent dans tous les sens, reprennent les paroles, en allemand dans le texte. « L’allemand traîne derrière lui une réputation difficile. On pense que c’est une langue de militaire. Chanter avec elle est une motivation. Ce spectacle est un plus. Il faut multiplier ce type d’initiatives, car cette méthode enlève certaines peurs et rend une certaine aisance dans la manipulation de cette langue », explique Paul Zangue. Du même avis, Agathe Njampou, professeur d’allemand à Jean Tabi, est heureuse de remarquer que des thèmes éducatifs sur le sport et la politique, transparaissent dans les chansons de Nosliw, de son vrai nom Eric Alain Wilson. Après le Cameroun, le chanteur de reggae allemand a poursuivi son périple africain dans d’autres pays. Il est notamment passé par le Togo, le Bénin et le Sénégal, avec à chaque fois, autant d’entrain de la part des élèves et des enseignants.

« Un concept efficace »

Nosliw, musicien.

« L’Institut Goethe m’a demandé de participer à cette tournée africaine et de conduire des ateliers avec des apprenants d’allemand du Cameroun, mais aussi de Cotonou, de Lomé et de Dakar. J’ai accepté avec plaisir de prendre part à cette initiative. D’abord parce qu’il s’agit d’un concept intéressant et efficace pour apprendre l’allemand. Ensuite, parce qu’il m’a permis de rencontrer des personnes nouvelles, différentes et surtout de jouer ma musique en Afrique, devant des Africains. Ma musique peut aider les élèves des lycées et collèges à apprendre encore mieux l’allemand. Ma musique est positive et je trouve que c’est une excellente idée d’utiliser la musique pour passer des messages, car elle est un langage universel. Les artistes africains peuvent apporter beaucoup à ma musique. J’espère que je pourrais emporter plus de souvenirs de leur manière de chanter, de composer, et de l’utiliser pour améliorer ma musique reggae ».

 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie