Can TotalEnergies Cameroun 2021: Rendez-vous le 9 janvier

La confirmation a été donnée hier par le président de la Confédération africaine de football. Patrice Motsepe a été reçu en audience au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya

«Je serai au Cameroun dès le 7 janvier prochain pour assister au match Cameroun-Burkina Faso au Stade d'Olembe ». Ainsi s'exprimait hier en milieu d'aprèsmidi sur le perron du Palais de l'Unité, le président de la Confédération africaine de football (CAF). Patrice Motsepe venait d'être longuement reçu en audience par le président de la République, Paul Biya. Pendant plus d'une heure, le chef de l’Etat et le patron de l'instance faîtière du football africain ont ainsi passé en revue les préparatifs de la 33e édition de la Can TotalEnergies 2021 que le Cameroun accueille du 9 janvier au 6 février 2022. « J'ai eu des échanges très constructifs avec le président de la République. Je voudrais le remercier pour cette rencontre et surtout pour son engagement », a déclaré Patrice Motsepe. Le président de la CAF a dès lors salué les efforts déployés par les autorités camerounaises, sous la direction du chef de l’Etat, afin de doter le Cameroun d’infrastructures viables, à l’instar du Complexe sportif d’Olembe qu’il a visité lundi dernier peu après son arrivée au Cameroun, en compagnie de son premier viceprésident, le Sénégalais Augustin Senghor et de son secrétaire général, Véron Mosengo-Omba. Si les premières déclarations de Patrice Motsepe à l’issue de cette visite de site se voulaient rassurantes, elles n’ont néanmoins pas dissipé toutes les appréhensions des Africains en général et des Camerounais en particulier sur les menaces de report, voire d’annulation que faisaient peser les instances mondiales de football sur la compétition attendue. Inutile de préciser que sa prise de position sur le perron du Palais de l’Unité hier a contribué à ramener la sérénité.

Interrogé sur le protocole sanitaire mis en place dans le cadre de la compétition qui démarre le 9 janvier prochain, le président de la CAF a apporté des précisions : « Aujourd’hui, le défi c’est Omicron (nouveau variant du Covid-19, Ndlr), qui est une menace pour tout le monde. Nous devons dès lors travailler ensemble pour nous assurer que les compétitions se tiennent dans le respect des mesures prescrites à travers le monde entier», a-t-il déclaré, non sans rappeler que « personne ne pourra être admis au stade sans son test PCR...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category