Chine-Cameroun: la culture en partage

Le musée national était la principale attraction lors de la visite de Ding Wei, vice-ministre chinois de la Culture jeudi dernier au MINAC.

Grosse pression pour les guides du Musée national. Hier, ils ont révisé leurs notes pour un visiteur pas comme les autres. Ding Wei, vice-ministre de la Culture chinois en séjour au Cameroun, est arrivé avec enthousiasme dans ce précieux édifice de 5000 mètres carrés, garant du patrimoine national. Regards pétillants, bouches béantes d’étonnement, et cliquetis d’appareils photos incessants : même Ding Wei n’a pas hésité à capturer quelques souvenirs imagés avec son smartphone. Il est inutile de préciser que le vice-ministre de la culture chinois et sa délégation, mais aussi Wei Wenhua, ambassadeur de Chine au Cameroun, sont émerveillés de découvrir les trésors infinis de la diversité culturelle camerounaise. « Je suis très impressionné. C’est l’un des plus beaux musées que j’ai vus en Afrique. Il dévoile un grand attachement à la culture de votre pays », a déclaré Ding Wei.  
L’arrêt dans la salle d’exposition de l’habitat patrimonial reste comme l’une des séquences- phares de la visite. Vêtements traditionnels, masques, cases, perles ont plongé les hôtes chinois dans les profondeurs de la richesse culturelle. Et ils se sont montrés très curieux, posant nombre de questions. « Vos ancêtres écrasaient des aliments avec cette pierre ? », demande le ministre chinois au guide devant un fossile de l’âge de la pierre polie, vieille de milliers d’années. A la réponse de son interlocuteur, Ding Wei reconnaît qu’en Chine, les femmes se servent elles aussi d’outils similaires dans leur cuisine. Conduits par Raymond Asombang, directeur du Musée national, Ding Wei et ses collaborateurs ont été particulièrement touchés par les nombreuses attentions des responsables du ministère des Arts et de la Culture.
Un guide, ou plutôt une guide, Séraphine Mboumgning, présente en images les grands axes de la coopération Chine-Cameroun en mandarin s’il vous plaît. Ravis de sa maîtrise de la langue, les hôtes sont émus. Sur l’écran, défilent des photos révélatrices d’une amitié de longue date entre les deux pays. Des domaines comme la politique, l’économie, les infrastructures (palais des Congrès et palais des Sports), la formation et l’éducation (Institut Confucius), et bien sûr la culture (participation des artistes camerounais à l’exposition universelle de Shanghaï en 2010), dessinent cette collaboration. Elle a également fait l’objet de l’audience tenue hier au terme de la visite du Musée, entre Narcisse Mouelle Kombi et Ding Wei. « Nous avons revu les programmes culturels et espérons renforcer les échanges culturels entre ces deux grandes nations », a révélé Ding Wei. En guise d’au revoir, le ballet national a offert un mini-spectacle à la délégation chinoise en visite hier au MINAC, en attendant ce soir à 19h30 au palais des Congrès, le grand show avec une troupe artistique venue de Gansu, en Chine.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie