Universités d’Etat: Du nouveau dans l’offre

Les institutions créées par le président de la République à Bertoua, Ebolowa et Garoua enrichissent la palette d’opportunités à travers les facultés et les grandes écoles.

La création de trois universités d’Etat à Bertoua, Ebolowa et Garoua multiplie les opportunités de formations supérieures pour les apprenants. L’offre s’enrichit ainsi pour les futurs étudiants de ces institutions supérieures dans les régions de l’Est, du Nord et du Sud. Ces institutions sont dotées à la fois de facultés et de grandes écoles. Pour toutes ces universités, la constante reste la création de quatre facultés identiques. A savoir : la faculté des arts, lettres et sciences humaines ; la faculté des sciences ; la faculté des sciences juridiques et politiques ; et enfin, la faculté de sciences économiques et de gestion.

Des spécificités apparaissent au niveau des grandes écoles. Dans la région de l’Est, l’Université de Bertoua est dotée de quatre grandes écoles. A savoir : l’Ecole normale supérieure (ENS) de Bertoua ; l’Institut supérieur d’agriculture, du bois, de l’eau et de l’environnement (Isabee) ; l’Ecole supérieure des sciences de l’urbanisme et du tourisme (Essut) ; et enfin, l’Ecole supérieure de transformation des mines et des ressources énergétiques (Estm).

Dans le Sud, l’Université d’Ebolowa enregistre pour sa part cinq grandes écoles. Il s’agit de l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique (Enset) d’Ebolowa ; la Faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques (Fmsp) de Sangmélima ; l’Institut supérieur d’agriculture, du bois, de l’eau et de l’environnement (Isabee) ; l’Ecole nationale supérieure des sciences et techniques maritimes et océaniques (Enstmo) ;

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category