Pierre Minlo Medjo n'est plus

L’ancien délégué général à la Sûreté nationale est décédé des suites de maladie mardi à l’hôpital de la Caisse à Yaoundé.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

C’est une atmosphère empreinte de tristesse qui plane depuis mardi à la résidence de Pierre Minlo Medjo, ancien délégué général à la Sûreté nationale (DGSN) à Yaoundé. Les membres de la famille sont sous le choc. Le portail est grandement ouvert et accueille tous les membres de la famille, amis et connaissances qui viennent présenter leurs condoléances. Sur la véranda, un portrait en grand format du défunt illustre que la mort a frappé en emportant avec elle l’époux, le père, le frère et l’ami. Roger Minlo Minlo, son fils aîné essaye de tenir le coup. « C’est difficile de perdre un être cher mais on n’y peut rien. C’est notre chemin à tous. Papa est décédé ce matin à 11 h (Ndlr : hier) à l’hôpital de la Caisse où il a passé deux mois de maladie. Et depuis trois semaines, il a été admis en réanimation », explique-t-il. 

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Ce grand fonctionnaire de la police décédé à l’âgé de 86 ans a été pendant 15 ans, directeur de la sécurité présidentielle. De 2000 à 2004, il a été délégué général à la Sûreté nationale. Et depuis lors, l’ancien d’église à la paroisse de Messa II s’est retiré de la scène, afin de jouir de sa retraite. Pour ses proches, c’était un homme affable et généreux. Il laisse une veuve, trois fils, des petits-enfants et arrière petits-fils.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category