Animation virtuelle : une réalité au Cameroun

Plusieurs ingénieurs s’activent depuis des années à apprivoiser cette branche de l’informatique.

La projection du lion 3D pendant la cérémonie d’ouverture de la CAN TotalEnergies 2021 a ébloui plus d’un. L’hologramme de six mètres de haut et 16m de long a fait l’objet de nombreux commentaires. Facebook, Twitter et WhatsApp.

Cette prouesse de l’informatique a émerveillé le public camerounais, qui pour l’essentiel découvrait l'animation virtuelle. Pourtant, le pays flirte depuis quelques années déjà avec la réalité augmentée. Sa toute première participation à Laval Virtual, salon international sur la réalité virtuelle et augmentée en France en 2009 a été un franc succès. Les 15 étudiants de l’IAI-Cameroun y représentant le pays ont reçu le Prix jeune espoir, grâce à leur application de modélisation d’une chefferie bamiléké.

L’année suivante encore, le Cameroun décroche le Prix spécial de l’innovation avec son application de modélisation d’un campement pygmée. « L’application baptisée RV Pygmcam permettait à un utilisateur de se déplacer dans un campement virtuel des pygmées Baka de l’Est-Cameroun et voir comment ils vivaient avant et après l’indépendance », se rappelle l’une des lauréates, Aurélie Ateba. La même application reçoit plus tard la Mention spéciale du jury au Laval Virtual 2017.  

Après le tout premier Salon africain des technologies et usages du virtuel tenu à Douala en 2017, les jeunes start-upeurs locaux se lancent à la découverte de cette technologie innovante. Facteur de réussite et de croissance des entreprises, la réalité augmentée attire curieux, ingénieurs en informatique et décideurs. Le ministère des Postes et Télécommunications organise en 2018 un colloque sur la thématique durant la cé...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category