Littoral : ca creuse …

Comme le reste de la côte camerounaise, la région subit l’avancée des eaux océaniques, dont les conséquences se font de plus en plus sentir.

Dans la région du Littoral, deux zones retiennent particulièrement l’attention des scientifiques : la presqu’île de Cap Cameroun (classée en deuxième position après Rio del Rey dans la région du Sud-Ouest) et l’île de Manoka (Douala VI). « Dans l’estuaire du Rio del Rey, l’on enregistre une vitesse d’érosion de l’ordre de 10 mètres par an. Et c’est presque la même chose dans la presqu’île de Cap-Cameroun », affirme Dr Raphael Onguene. A Cap Cameroun, le marégraphe qui, en 1990 se situait au cœur du village se retrouve aujourd’hui à plus de 200 mètres de la terre ferme en pleine mer. A Manoka, la « Prison du calvaire », pénitencier qui à l’époque coloniale allemande était sur la terre ferme, est déjà elle aussi presque en mer.
La hausse du niveau de la mer constitue l’un des phénomènes contribuant au retrait du trait de côte dans le Littoral. Notre source indique que de manière globale, la mer augmente de 3 millimètres par an sur les côtes camer...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category