Centre africain d’Etudes olympiques: le Cameroun vise le siège.

Une mission d’évaluation annoncée jeudi prochain pour examiner la candidature du pays.

Au cours d’une conférence de presse hier à Yaoundé, le président du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC), Hamad Kalkaba Malboum, a annoncé que le bureau exécutif de l’Association des Académies nationales olympiques d’Afrique (AANOA) conduit par son président, le Dr Ridha Layouni, effectuera une mission de travail au Cameroun du 19 au 22 janvier prochain, dans le cadre de la mise sur pied du Centre africain d’Etudes olympiques (CAEO). Créé en 2016 lors de l’Assemblée générale de l’AANOA, le centre  est chargé  notamment de la production et de la diffusion de la pensée olympique africaine. L’AANOA viendra évaluer la conformité des critères du Cameroun et de la ville de Yaoundé pour accueillir cette structure. « Le dossier de candidature du Cameroun est bien ficelé et crédible. Nous espérons qu’il attirera l’attention de la délégation de l’AANOA», déclare Hamad Kalkaba Malboum.
Pour ce dernier, l’un des atouts du pays est d’abriter ou d’avoir abrité le siège de quelques organisations sportives d’envergure, à l’instar de l’Organisation du sport militaire en Afrique ; le Conseil supérieur du Sport en Afrique et l'Association des Comités nationaux olympiques d'Afrique. En cas d’avis favorable de l’AANOA, Yaoundé sera « la capitale africaine du renouveau des valeurs olympiques en faveur de l’éducation de la jeunesse africaine ». Le CAEO se veut être la source africaine de référence pour la connaissance olympique.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category