Entrepreneuriat féminin : les voies d’accès aux financements

Des clés sur les services existants enseignées à 70 femmes lors d’un atelier organisé jeudi 20 janvier à Yaoundé dans le cadre du fonds canadien d’initiatives locales.

Etre entrepreneur ne signifie pas seulement mettre sur pied une entreprise. Encore faut-il pouvoir obtenir les financements adéquats pour implémenter son projet et tirer les bénéfices escomptés. C’est dans le but d’aider femmes entrepreneures à accéder aux produits financiers  et aux opportunités de financements existants que le centre d’innovation Women in Entrepreneurship and Technology (Wetech) a organisé jeudi 20 janvier dernier à Yaoundé, un atelier de formation. Financé par le Haut-commissariat du Canada au Cameroun à travers le Fonds canadien d’initiatives locales, cet atelier rentre dans le cadre du programme FundHer. 
D’après Richard Bale, l’entrepreneuriat féminin constitue l’une des priorités pour le Canada et le fonds a été mis sur pied pour accorder des financements aux projets qui génèrent d’importants résultats grâce à une programmation annuelle de plus de 14 milliards de F. « Notre approche est de financer les activités des organisations locales comme c’est le cas avec Wetech », a expliqué le diplomate. Basé au Cameroun, ce programme organise des formations pour les femmes qu’il aide à accéder aux ressources grâce à la technologie et à l’entrepreneuriat. A ce jour, ce centre compte 1500 femmes et filles formées et 30 startups fondées par des femmes dans sept pays africains. Le programme FundHer, objet de l’atelier, vise à renforcer les capacités de 70 femmes entrepreneures camerounaises tout en les préparant à recevoir des financements et des inves...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category