Approvisionnement de Yaoundé en eau potable : la reconfiguration du projet en débat

Le sujet était au cœur d’une séance de travail hier à Yaoundé, entre le ministre Gaston Eloundou Essomba et l’ambassadeur de Belgique, qu’accompagnait une entreprise de ce pays.

Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) a reçu hier à son cabinet, l’ambassadeur du royaume de Belgique au Cameroun, Eric Jacquemin. Le diplomate conduisait Christian Dargent, un émissaire du groupe belge Putman, intéressé par le projet de reconfiguration du Projet d’approvisionnement en eau potable de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga (Paepys). En fait, il est question à moyen ou à long terme, de trouver des voies et moyens de raccorder les installations à réaliser dans le cadre de ce projet en cours de finition, à celle de la desserte actuelle de la capitale du Cameroun, assurée par la société Camwater
Une initiative qui tient de ce que, comme l’a expliqué le ministre, Yaoundé n’est pas prête à recevoir comme il se doit l’eau qui va être pompée de la Sanaga. « La desserte actuelle de Yaoundé ne permettra pas d’amener l’eau potable venue du Paepys partout, notamment dans les habitations à étages et dans les quartiers sans branchement Camwater », a indiqué Gaston Eloundou Essomba. C’est donc fort de ce constat que le gouvernement a engagé des discussions visant à résoudre ce problème. Un appel d’offres international a donc récemment été lancé, pour retenir l’entreprise à même de réaliser ce raccordement. Et le groupe belge Putman, entreprise familiale vieille de plus de 80 ans, spécialisée dans la réalisation d’installations électriques et électromécaniques, avec une branche dédiée au tuyautage, est intéressé et a répondu à cet appel. « Mon rôle n’est pas seulement commercial, mais il est aussi d’appuyer le rôle de l’Etat belge dans ce projet, plus particulièrement en ce qui concerne le possible financement Etat à Etat », a indiqué Eric ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category