Sécurité routière : vigilance maximale

Dans le cadre de la lutte contre les accidents routiers et le Covid-19, la Gendarmerie nationale a effectué une descente le week-end dernier sur l’axe Yaoundé-Pouma.

Les consignes données par Galax Etoga, secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie, à ses collaborateurs postés le long des axes routiers du Cameroun en cette période de CAN TotalEnergies 2021 sont assez claires : maintenir la courbe baissière en matière d’accidents et veiller au respect des mesures barrières. Sur le terrain, les instructions sont suivies à la lettre par les troupes qui veillent, sensibilisent et sanctionnent, le cas échéant, des cas d’indiscipline sur la chaussée.

Sur l’axe Yaoundé-Douala, connu comme étant accidentogène, un accent particulier est mis sur l’excès de vitesse, présenté comme étant la première cause des accidents de la circulation. Personnalités, transporteurs par autobus et particuliers sont soumis au respect du code de la route. Chaque poste de contrôle a également été doté de gels hydro alcooliques pour permettre aux gendarmes et aux usagers de se désinfecter de temps en temps les mains. Les uns et les autres sont également rappelés à l’ordre pour le port du masque.  

Les pandores sont régulièrement confrontés au trafic d’influence et à la contestation de leurs infractions de la part de certains usagers, même lorsqu’ils ont été flashés, preuve à l’appui, par le radar. Mais, tout finit généralement par le paiement de l’infraction à la caisse contre reçu ou audition de l’usager en faute sur procès-verbal.  « Nous sommes confrontés à l’ignorance des usagers par rapport à l’existence du radar. Il y en a qui vont même jusqu’à contester bien après avoir vu les images. Nous faisons aussi face au trafic d’influence. Pour ceux qui n’ont pas de moyens pour payer sur le champ, nous appliquons le princip...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category