Le jeu et les joueurs : la panne tactique…

Face à un adversaire réputé plus faible et rapidement en infériorité numérique, les poulains d’Antonio Conceiçao ont complètement déjoué.

Onana : sa faute de main en début de match sur une frappe anodine a causé des sueurs froides au public. Mais pendant le reste du match, le portier camerounais s’est montré concentré et a sauvé son camp sur plusieurs actions chaudes. Il n’a rien pu faire sur le but comorien et est à créditer d’un rendement convaincant.
Nouhou Tolo : Fébrile sur le plan défensif et inexistant sur le plan offensif. L’arrière gauche camerounais est également apparu un peu émoussé physiquement. Il n’a pas été à la hauteur de ses prestations des deux premiers matches de la CAN.
Ngadeu-Ngadjui : Avec son binôme défensif, Castelleto, il a tenté de contenir les virevoltants attaquants comoriens.  Il s’est montré appliqué défensivement, même s’il a parfois manqué de spontanéité sur quelques interventions, ce qui aurait pu être préjudiciable à son équipe.
Castelleto : il a rempli son contrat défensif grâce à un placement toujours judicieux. Néanmoins, avec son compère de l’axe central Ngadeu, il a manqué de vivacité sur quelques ballons qui ont causé de la panique dans la surface camerounaise.  
Faï : en première manche, il s’est montré très actif sur le flanc droit, notamment sur le plan offensif et disponible pour créer des brèches dans la défense adverse. Mais il a péché dans le dernier geste pour mettre ses attaquants en position idéale. Sur l’ensemble du match, il a eu un rendement moyen.
Zambo Anguissa : face à une faible opposition comorienne au milieu de terrain, il a touché beaucoup de ballons en première mi-temps. S’il a essayé d’être le déclencheur des offensives camerounaises, sa lenteur et ses tergiversations récurrentes ont malheureusement dilué ses efforts. Sa prestation a été à l’image de ce qu’il démontré depuis le début de la CAN : en dessous des attentes et de ses potentialités.   
Hongla : son bon placement et sa discipline tactique lui ont permis de récupérer de nombreux ballons au milieu de terrain. Il a aussi essayé de se montrer entreprenant dans le déploiement offensif des Lions indomptables. Mais comme son compagnon du milieu de terrain Zambo Anguissa, il n’a pas su mettre du rythme pour accélérer le jeu camerounais et profiter de la supériorité numérique des Lions.
Choupo-Moting : il s’est beaucoup déplacé sur le terrain et a touc...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category