Forum économique mondial : la Chine fait entendre sa voix

L’empire du Milieu défend une mondialisation qu’elle souhaite plus inclusive et durable.

Hier à l’ouverture du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, c’est le président chinois Xi Jinping en personne qui a conduit l’importante délégation de son pays. C’est la première fois qu’un président chinois fait le déplacement de Davos. Et le numéro un chinois n’a pas manqué de profiter de la tribune pour porter le message de la Chine au reste du monde et notamment sur les questions commerciales. Selon le président chinois Xi Jinping, « personne n’émergera en vainqueur d’une guerre commerciale ». Il a, en outre, laissé entendre qu’il est inutile de blâmer la mondialisation pour justifier les problèmes que connaît la planète. Davantage, « toute tentative de stopper les échanges de capitaux, technologies et  produits entre pays (…) est impossible et à rebours de l’histoire (…) Nous devons rester attachés au développement du libre-échange et des investissements [transnationaux], et dire non au protectionnisme », a déclaré Xi Jinping.
Selon les observateurs, le message délivré à Davos par le président chinois est une réponse indirecte au discours du président élu américain, Donald Trump qui plaide pour plus de protectionnisme et qui a promis d’ériger des barrières douanières vis-à-vis des exportations chinoises. Dans le même ordre d’idées, le président chinois a invité tous les leaders mondiaux à « assumer » l’accord de Paris sur le climat. Cet accord signé par 195 pays en 2015 dans le but de contenir le réchauffement sous le seuil de 2°C au regard du niveau pré-industriel doit engager tous les signataires. D’après Xi Jinping, l’accord de Paris « est une responsabilité que nous devons assumer pour les générations futures.  Il est à noter que la Chine est l’un des plus grand émetteurs de gaz à effet de serre.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie