Palais de l’Unité : tapis rouge pour Claude Le Roy

L’ancien sélectionneur des Lions indomptables a été hier après-midi, l’hôte du ministre, directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo, qui l’y a reçu au nom du chef de l’Etat.

« Je suis un peu submergé par les émotions depuis que je suis arrivé au Cameroun par la qualité de l’accueil que j’ai reçu. Il n’y a aucune démagogie là-dessus, on n’arrête pas de me dire dans la rue, à longueur de journée : Merci pour tout ce que vous avez fait pour le Cameroun. » L’émotion n’était pas feinte chez Claude Marie Le Roy hier, à l’issue de l’entretien d’une trentaine de minutes que le ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, lui a accordé, au nom du président de la République. Pourtant, l’ancien sélectionneur des Lions indomptables s’est voulu modeste : « Moi j’ai plutôt le sentiment que c’est le Cameroun qui a fait beaucoup pour moi », déclare-t-il, lorsqu’il évoque l’anonymat dans lequel il débarque à Yaoundé en 1985 pour prendre l’encadrement technique des Lions indomptables. « Il a fallu que je fasse mes preuves », laisse-t-il entendre. Et pour réussir, il avoue avoir bénéficié de deux coups de pouce assez précieux : « J’ai eu la chance d’avoir un président de la République extraordinaire », d’où l’excellent souvenir qu’il a gardé jusqu’ici du président Paul Biya « C’est un homme de grande qualité, d’une grande fidélité, mais surtout un génie politique ». C’est pour marquer ce souvenir qu’il a tenu à lui dédicacer un exemplaire de son dernier ouvrage intitulé : Claude Le Roy, Le sorcier blond. Puis, il y a eu Issa Hayatou, président de la Fédération camerounaise de football à l’époque. 
Arrivé à Yaoundé il y a quelques jours pour la 33e édition de la Can TotalEnergies 2021, Claude Le Roy salue une organisation exceptionnelle, « Par rapport à tout ce que l&rs...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category