Vœux au Minjec: l’autonomisation des jeunes en priorité

Le ministre Mounouna Foutsou l’a réitéré à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux vendredi dernier à Yaoundé.

Parce que les jeunes représentent l’espoir, constituent une force, un avenir et un capital, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (MINJEC) s’est appesanti sur les actions que va mener son département ministériel à l’endroit de cette frange de la population en 2017. C’était vendredi dernier à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux au MINJEC, Mounouna Foutsou. Pour le ministre, il sera question de rendre les jeunes plus autonomes avec la mise en œuvre du Plan triennal spécial-Jeunes (PTSJ) décidé par le président de la République, Paul Biya, le 10 février 2016. Ceci pour répondre à sa détermination à transformer le sous-secteur jeunesse et éducation civique en un pilier essentiel du développement harmonieux de notre société. « Le PTS-Jeunes est lancé. Le plus difficile évidemment nous attend. C’est de le mettre en œuvre avec méthode, rigueur et objectivité pour le bonheur de la jeunesse. S’occuper de la jeunesse devrait représenter pour nous, un atout et une opportunité. Car, l’investissement le plus intelligent qu’un pays puisse faire est d’investir dans sa jeunesse. D’où l’importante problématique du dividende démographique, au centre des préoccupations de nos pays et des agendas internationaux aujourd’hui », a rappelé Mounouna Foutsou.
Puisque travailler pour l’épanouissement de la jeunesse est à la fois un mérite, un privilège mais aussi un sacerdoce exaltant, il a été question pour le secrétaire général du MINJEC, Yérima Joseph, de dresser le bilan de l’année écoulée. La contribution des jeunes volontaires au succès de la CAN féminine 2016, la célébration de la fête de la Jeunesse  avec le lancement des activités y relatives à Tiko et Yoko.

 


Lire aussi : PM Gives Stimulus

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie