Maladies cardiovasculaires: le Cardiopad dans les hôpitaux

Les 20 pièces de l’appareil inventé par Arthur Zang ont été réceptionnées hier par le Minsanté, André Mama Fouda.

Hier au ministère de la Santé publique (Minsanté), Arthur Zang avait du mal à cacher son émotion en remettant une des 20 tablettes tactiles médicales appelées Cardiopad, au ministre André Mama Fouda. Le tonnerre d'applaudissements qui suivra lui fera esquisser un sourire, comme pour exprimer sa joie. Le bonheur d’un jeune battant ayant inventé un appareil révolutionnaire pour le diagnostic des maladies cardiovasculaires. Car à en croire le Pr. Samuel Kingué, cardiologue et président de la Société camerounaise de cardiologie, l’appareil  permet d’enregistrer l’activité électrique du cœur. Son originalité provient du fait qu’on peut faire cet enregistrement dans les zones reculées et transférer le signal à distance pour qu’il soit interprété par un cardiologue, dans une grande métropole. Il s’agit de télémédecine. Car l’appareil permettra que des spécialistes apportent des soins à distance à des personnes vivant dans des localités sans cardiologue.
C’est donc soucieux du bien-être de ses populations que l’Etat,  sous l'impulsion du président de la République Paul Biya, a commandé ces Cardiopad pour les hôpitaux de district du Cameroun. Le montant de l'achat n'a pas été rendu public mais, l'on a appris qu'il s'agit pour ce premier lot de 20 appareils.  Au cours de cette année, une seconde commande sera passée dans l'optique d'équiper les 190 hôpitaux de districts du triangle national. Pour cette première phase, cinq régions ont été choisies : le Centre, le Sud,  le Littoral,  le Nord-Ouest et le Sud- Ouest.  Les districts de santé sélectionnés ne sont pas encore connus. Le choix sera fait par une commission interne du Minsanté. En attendant, le Pr. Samuel Kingué indique que les districts de santé aux besoins importants seront prioritaires. Ensuite suivront ceux ayant un grand nombre de malades, un médecin et des possibilités de télécommunication pour l’envoi des données via Internet à Yaoundé ou à Douala.
Pour l’usage, le concepteur Arthur Zang promet de mobiliser son entreprise, Himore Medical, première société de conception et de fabrication d’appareils médicaux au Cameroun, pour installer et mettre en service ces appareils. Son équipe va également former les infirmiers à l’utilisation de ces équipements médicaux,  afin que les patients des localités concernées puissent bénéficier d’un suivi à distance de manière efficace, par les meilleurs cardiologues. Ils effectueront ce travail  suivant les orientations du Minsanté. Au sujet du coût de la consultation, le ministre André Mama Fouda a proposé qu’il soit inférieur au tarif actuel : 10 000 F. Après la mise en service, le ministre annonce une évaluation en fin d’année.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie