Garoua : une copie propre

Site de la poule D du tournoi, le chef-lieu de la région du Nord, a parfaitement rempli son contrat.

Six matches de la phase de poule. Un huitième de finale. La compétition s’est disputée à Garoua du 11 janvier, jour du premier match au 29 janvier, date de la dernière rencontre à savoir le quart de finale Burkina Faso-Tunisie. Garoua a respecté les termes du cahier de charges du Cocan. Siège de la poule D composée du Nigeria, de l’Egypte, de la Guinée Bissau et du Soudan, la ville s’est montrée à la hauteur. D’abord sur le volet sécuritaire, pas de soucis particuliers. Aucune plainte n’a été enregistrée.  Le Nigeria et le Soudan étaient logés à l’hôtel Le Ribadou, un établissement quatre étoiles. Après leur départ, il a été occupé par le Ghana pour son troisième match de poule contre les Comores. Le Burkina Faso a également déposé ses valises là-bas. La délégation des Comores, elle, a récupéré Le Relais Saint Hubert après le transfert de l’Egypte pour Yaoundé. Les Pharaons ont passé une dizaine de jours dans cette structure située à cinq minutes du stade Roumdé Adjia. « A leur arrivée, la délégation égyptienne était un peu exigeante. Elle tenait beaucoup au respect des règles d’hygiène. Mais, deux jours après, tout était rentré dans l’ordre. Les Egyptiens sont devenus les amis des employés de l’hôtel », témoigne madame Tidjani, directrice du Relais Saint Hubert.
L’Hôtel La Bénoué, remis en service deux semaines...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category