Investigation : le plus du data journalisme…

Les résultats de 9 mois d’enquête basée sur les données du genre dans certains grands bassins de production agricole et dans les zones d’éducation prioritaires présentés ce 15 février.

« La prise en compte des femmes dans la mise en œuvre des politiques agricoles » et « L’impact des zones d’éducation prioritaire (Zep) sur la scolarisation des jeunes filles ». Tels sont les sujets d’enquête collaborative traitant des inégalités femmes-hommes menées pendant 9 mois par deux trinômes issus de médias public et privés du Cameroun. Les enquêtes, conduites sur la base des techniques du data journalisme, ont été réalisées dans le cadre du projet « MédiaLab Pour Elles ». Ce projet, qui vise à combler le déficit d’accès aux données ainsi que les capacités des journalistes à les traiter, a été initié par l’Agence française Cfi médias, avec l’appui du réseau « Open Data pour Elles ».
Le déjeuner de presse auquel ont pris part mardi hommes et femmes de médias de Douala, société civile et représentants des ministères sectoriels, avait entre autres objectifs de faire connaître les grandes lignes des deux enquêtes collaboratives, puis partager l’expérience de travail collaboratif sur la thématique du genre.
Pour Paul Joël Kamtchang, expert Cfi, le projet « MédiaLab Pour Elles » vise à favoriser la migration vers le journalisme de données. Il est également question d’inculquer de nouvelles habitudes et techniques de traitement de l’information. Avec pour finalité de « s’appuyer sur les données pour produire une littérature pertinente ». Et les résultats des enquêtes réalisées par les deux trinômes illustrent la pertinence du data journalisme.
Le groupe ayant traité le sujet sur la scolarisation des jeunes filles dans les Zep a démontré que la région de l’Est a enregistré un taux de progression de 6% dans la scolarisation des jeunes filles entre 2015 et 2020. Le gro...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category