La poste africaine se positionne dans le commerce électronique:

Son vaste réseau de proximité et fortement interconnecté est un atout qu’elle entend exploiter pour tirer profit des nouvelles perspectives offertes. Le projet Ecom@Africa conçu à cet effet.

La 37e édition de la Journée panafricaine des postes s’est célébrée il y a deux jours, le 18 janvier dernier. « La poste : infrastructure essentielle pour le développement du commerce électronique en Afrique » est le thème de cette année 2017, qui coïncide avec le 37e anniversaire de la création de l’Union panafricaine des postes (UPAP). Et pour le Camerounais Younouss Djibrine, secrétaire général de ladite organisation, ce thème traduit : « l’engagement de la communauté postale à poursuivre le développement de son vaste réseau planétaire et à mettre celui-ci au service des gouvernements, des clients, des entreprises et d’autres partenaires, avec pour finalité de favoriser la croissance et de créer de la richesse pour tous les citoyens du monde. »
Au sujet de la poste comme infrastructure essentielle au développement du commerce électronique, il s’agit de s’appuyer sur son vaste réseau de proximité et fortement interconnecté aussi bien en zones rurales qu’urbaines pour se positionner sur ce segment de la nouvelle économie. D’ailleurs, l’UPAP, sous la houlette de l’UPU, dans le cadre du plan quinquennal de développement pour l’Afrique pour la période 2017-2020, travaille actuellement à l’élaboration d’un projet concret. Il porte sur la mise en œuvre de plateformes virtuelles de commerce électronique ainsi que des systèmes intelligents de stockage et de distribution dans chacune des cinq régions africaines. Le projet s’intitule Ecom@Africa.
Dans son traditionnel message, le Sg de l’UPAP revient notamment sur les trois piliers qui sous-tendent la nouvelle vision du secteur postal intitulée « Vision 2020 ». Il s’agit de l’innovation, l’intégration et l’inclusion. La célébration de la 37e Journée panafricaine des postes était également l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement des différents projets en cours. Notamment, l’électrification et la connectivité de tous les bureaux de poste du continent. D’après Younouss Djibrine, le projet a reçu l’onction des plus hautes instances de l’Union africaine en janvier 2016 et figure parmi les priorités continentales pour sa mise en œuvre. Idem pour le projet « adressage et codes postaux », financé et conduit par l’Union africaine, en étroite collaboration avec l’UPAP et l’Union postale universelle (UPU).

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category