Promotion du 7e art : des cinéastes chez le Minac

Le réalisateur et producteur, Jean-Pierre Bekolo, à la tête d’une délégation, a été reçu par le ministre Bidoung Mkpatt, mercredi dernier.

Le cinéaste camerounais de renommée internationale, Jean-Pierre Bekolo, était l’hôte du ministre des Arts et de la Culture (Minac) mercredi dernier. Porteur d’un projet, le réalisateur et producteur est venu le présenter au ministre Bidoung Mkpatt. Il était accompagné du scénariste franco-américain, Jeff Gross et d’Augustine Moukodi, productrice camerounaise. « Scripto Sensa », c’est le nom de ce programme qui vise la promotion du patrimoine littéraire camerounais par l’adaptation de ses œuvres au cinéma. « Nous avons constaté que le niveau du Cinéma régressait alors que celui de la littérature progressait. Notre idée a consisté à revenir à la base, voir ce qu’il y a d’essentiel. Nous partons des livres qui sont déjà là et nous apprenons à écrire des scénarii, parce que c’est ce qui pourra modifier considérablement la cinématographie nationale », a indiqué Jean-Pierre Bekolo.
Pour le cinéaste, qui a déjà eu à former plusieurs jeunes à travers ce projet, le plus difficile c’est le fait de fonctionner en indépendant. D’où la sollicitation de la tutelle. « Nous avons une initiative qui est certes nationale et qui bénéficie aux jeunes Camerounais, mais nous le faisons depuis tout seul comme si nous n’avions pas de ministère. C’est vrai qu’à titre symbolique, il est important que la tutelle soit présente, car ce que nous faisons est pour le pays. Donc il est important que le ministère nous soutienne », a souhaité Jean-Pierre Bekolo. Selon lui, les participants sont des Camerounais qui méritent d’être soutenus et accomp...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category