Bassin du lac Tchad: les Nations unies sonnent la mobilisation

Il faut mobiliser plus d’un milliard de dollars pour gérer la situation humanitaire.

Selon Toby Lanzer, le coordinateur régional humanitaire des Nations Unies pour la région du sahel, 11 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence dans les pays du bassin du lac Tchad. Parmi celles-ci, plus de 7 millions se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire aigue. M. Lanzer s’est exprimé lundi dernier face à la presse au siège des Nations unies à New York. En tirant la sonnette d’alarme, il a également mis en relief l’action de l’Organisation des Nations unies qui travaille en étroite collaboration avec les autorités du Tchad, du Nigeria, du Niger et du Cameroun pour trouver des solutions. Ces pays accusent le coup des activités terroristes du groupe Boko Haram qui a provoqué le déplacement d’au moins 2,5 millions de personnes dans la région du Lac Tchad.
D’une façon générale, la situation humanitaire dans la région est préoccupante. Et il faudrait une large mobilisation pour trouver une réponse adéquate à la tragédie humanitaire à ciel ouvert qui a cours dans le bassin du Lac Tchad. A cet effet, plusieurs pays vont se réunir le 24 février prochain à Oslo en Norvège pour attirer l’attention de tous. D’après les Nations unies, et les organisations non-gouvernementales qui s’activent sur le terrain, il faudrait plus d’un milliard de dollars pour fournir une aide humanitaire appropriée dans la région en 2017. D’ores et déjà, la Commission européenne a récemment  annoncé une aide humanitaire supplémentaire de 40 millions d'euros en faveur des populations du bassin du lac Tchad. En 2016, l’enveloppe de l'aide humanitaire totale de l'UE à cette région a dépassé les 100 millions d’euros. Mais, la crise s'aggravant, des efforts supplémentaires vont s’avérer nécessaire.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie