Fibre optique : connexion au scanner

Le Comité de pilotage du projet Central african backbone a tenu hier à Yaoundé sa 9e session.

Le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a présidé hier à Yaoundé, la 9e session du Comité de pilotage national du projet Central african Backbone. L’ordre du jour était axé sur l’état de mise en œuvre global, sept ans après le début de sa mise en œuvre, de l’examen physico-financier au 31 décembre 2021 et l’évaluation de l’état de mise en œuvre des activités retenues dans le cadre de la prorogation à date, etc. Des assises importantes au regard de la clôture définitive, imminente du projet.  « Il est donc important que les membres du comité de pilotage se prononcent sur les perspectives d’accélérer les travaux et d’apprécier le niveau de mise en œuvre des travaux pour une clôture harmonieuse du projet », a souhaité Minette Libom Li Likeng. Ce projet qui vise à interconnecter le Cameroun avec deux pays de la sous-région, la République centrafricaine et la République du Congo, est financé par la Banque africaine de développement, à hauteur de 30 milliards de F.
Cependant, des perturbations ont impacté son fonctionnement, notamment des lourdeurs et incompréhensions dans la réalisation des missions du projet et la pandémie du Covid-19 qui ont entraîné de multiples suspensions de l’exécution de plusieurs contrats. Ajoutées à ces contraintes, les reports systématiques des travaux des commissions de passation des marchés ainsi que le retard dans l’exécution de certains contrats ; l’insécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui ont provoqué la reconfiguration du projet dans sa globalité avec l’annulation de tous les projets inscrits dans ces r&e...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category