Sécurité et paix en Afrique centrale : 30 ans d’action à la loupe

Une série d’activités, notamment un colloque organisé à l’IRIC, se tient depuis le 23 mai dernier à Yaoundé, dans le cadre du trentenaire du Comité consultatif permanent des Nations unies dédié.

Le Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (Unsac) a trois décennies d’existence. Le Cameroun abrite à cette occasion, une série d’activités lancée le 23 mai, à travers un colloque sur le thème : « Paix et sécurité Afrique centrale : regard rétrospectif et prospectif sur 30 ans de l’Unsac au service de la diplomatie préventive ». Ce travail de réflexion organisé à l’Institut des Relations internationales du Cameroun (IRIC) s’est achevé mercredi dernier. Présidée par le ministre des Relations extérieures (Minrex) Lejeune Mbella Mbella, l’ouverture de ces travaux, deux jours plutôt, a été marquée par la présence de François Lounceny Fall, représentant spécial et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique, et de quelques membres du gouvernement. L’organisation de ce colloque, ainsi que des autres activités du trentenaire, est l’occasion d’évaluer l’action de l’Unsac, depuis sa création. 
Cet organisme a, à son actif, un certain nombre de réalisations au plan institutionnel que le responsable onusien a énuméré. Il cite : le Pacte de non-agression entre les Etats d’Afrique centrale signé à Yaoundé le 8 juillet 1996 par les chefs d’Etats et de gouvernement de la sous-région ; le Conseil de paix et de sécurité en Afrique centrale (Copax) en février 1999, notamment son organe technique qui est le mécanisme d’Alerte...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category