Etat civil: 6,5 milliards de F pour la réforme

Une convention signée à cet effet mardi à Yaoundé entre l’Etat du Cameroun et l’Union européenne.

Le Programme d’appui à la citoyenneté active (PROCIVIS) est une initiative qui vise à faciliter l’accès des populations à des services améliorés d’état civil et renforcer la place des organisations de la société civile dans la gouvernance et la gestion des affaires publiques. Pour favoriser son implémentation, une convention de financement d’un montant de 6,5 milliards de F, a été signée mardi à Yaoundé entre l’Etat du Cameroun et l’Union européenne (UE). Le projet prévu pour une durée de quatre ans est financé par l’UE dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED). Comme l’a expliqué Françoise Collet, ambassadrice, chef de délégation de l’UE, le PROCIVIS se propose d’intervenir dans deux domaines à savoir la réforme de l’état civil et le renforcement de la société civile. Car, d’après elle, « un système d’état civil fiable et bien organisé est le socle de l’exercice par les citoyens de leurs droits fondamentaux et un prérequis pour que les citoyens puissent jouir de leurs droits civils et politiques ».
Affirmation partagée par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), Louis Paul Motaze, qui a rappelé qu’un des résultats majeurs attendu du programme porte sur l’augmentation du taux d’enregistrement des faits d’état civil. « Sur le plan économique, un bon système d’état civil permet d’avoir des données de qualité pour une bonne planification des actions de développement », a indiqué le ministre. Le PROCIVIS va donc accompagner les efforts du Cameroun, qui a engagé depuis le milieu de la décennie 2000-2010, un processus d’amélioration et de modernisation de son système d’état civil.
En effet, seulement 61% des nouveau-nés sont enregistrés à leur naissance au Cameroun. Les taux d’enregistrement les plus bas se retrouvant dans les régions de l’Extrême-Nord (38,2%) et de l’Est (56%), selon une étude faite sur le système local de l’état civil. Pourtant, c’est grâce à son acte de naissance que l’enfant aura accès aux droits fondamentaux que sont l’instruction et le droit au nom. Plus tard, lorsqu’il sera adulte, il pourra exercer son rôle de citoyen en votant et même obtenir des prestations sociales. En plus de revêtir une importance pour le citoyen, l’acte d’état civil est primordial pour le fonctionnement d’un Etat afin que celui-ci connaisse sa population en vue d’en assurer la sécurité et de planifier les projets de développement.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category