Conseil transitoire du football professionnel : toujours l’imbroglio

Certains membres veulent la mise à l’écart du président Semengue, qui refuse toujours de travailler avec le SG désigné par la Fécafoot.


Pierre Semengue, président du Conseil transitoire du football professionnel (CTFP) peut-il continuer à poser des actes en tant que président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) ? La question était au centre d’une réunion de quelques membres du CTFP jeudi dernier au siège de la Fécafoot à Yaoundé. Elle était présidée par André Noel Essiane, le 1er vice-président du CTFP. Il s’agissait de la deuxième rencontre qu’il préside en l’absence du président, Pierre Semengue.  Les membres du CTFP ont constaté, selon le communiqué ayant sanctionné leur rencontre, que Pierre Semengue a adressé des correspondances au président de la Fécafoot, à l’Association des clubs d’élites du Cameroun et au ministère des Sports et de l’Education physique en tant que président de la Ligue de football professionnel du Cameroun. Pour eux, ladite fonction est incompatible avec celle de président du CTFP. Ils ont donc demandé au président de la Fécafoot de tirer toutes les conséquences nécessaires à la bonne marche de cette structure. 
Trois autres résolutions ont également été prises, notamment l’avis favorable sur les dossiers et l’état des salaires du personnel. Des procédures disciplinaires ont également été envisagées à l’endroit de deux employés. Enfin, les membres du CTFP ont rappelé que les actes administratifs posés au nom du Conseil par Henri Mballa Owono, SG nommé par Pierre Semengue, sont nuls et de nuls effet. Bien que n’ayant pas fait l’objet d’une résolution, l’un des six points à...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category