Chirurgie endoscopique en gynécologie : programme de formation renforcé

Le ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur, Pr. Jacques Fame Ndongo, a procédé hier à Yaoundé, au lancement de la 2e édition du diplôme universitaire international.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo, a procédé hier à Yaoundé, au lancement officiel de la deuxième édition du Diplôme universitaire international de chirurgie endoscopique en gynécologie. Organisée au sein du Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh), en présence du président du Conseil d’administration, André Mama Fouda. La cérémonie d’ouverture a rassemblé plusieurs acteurs de la formation professionnelle et de la santé. Cet atelier spécialisé qui se tient depuis lundi au sein de ce centre hospitalier de référence a pour but de vulgariser, une technique dite révolutionnaire : la chirurgie endoscopique en gynécologie. « Cette formation intègre une vision holistique du chef de l’Etat qui prescrit à la fois, l’assurance qualité, la professionnalisation et la numérisation des enseignements en vue de l’acquisition des compétences et des savoir-faire, et surtout, l’employabilité des jeunes diplômés », a relevé le Pr. Fame Ndongo.  
En effet, la deuxième édition du Diplôme universitaire international de chirurgie endoscopique en gynécologie rassemble depuis le 20 juin dernier et ce, jusqu’au 30, des étudiants en médecine, internes, gynécologues, infirmiers et autres auxiliaires de santé issus des écoles spécialisées et des hôpitaux du Cameroun, de RDC, du Congo, du Gabon, de la Côte d’Ivoire et du Nigeria. Face à eux, de grands maîtres de différentes compétences venus d’Allemagne, de Belgique, d’Italie, d’Inde, du Liban, d’Alg&eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category