Chine: un pari sur l’avenir

Commentaire .

L’économie chinoise rebondit à l’extérieur de ses frontières. Les investissements directs chinois à l’étranger ont dépassé 150 milliards de dollars en 2016, soit une hausse de plus de 50% par rapport à l’année précédente selon le ministère chinois du Commerce. Cette tendance pourrait être maintenue en 2017.
Au cours de cette année, Pékin compte mobiliser 890 milliards de dollars pour 900 projets disséminés dans 64 pays à travers le monde. Certains observateurs y voient la volonté de la Chine de faire face à l’essoufflement de son économie marqué notamment par la chute de sa monnaie, le yuan, et la baisse du Produit intérieur brut (PIB). En encourageant notamment la consommation intérieure, l’approvisionnement en matières premières et la relance des exportations. D’autres estiment qu’il s’agit plutôt d’un souci de réajustement par rapport à l’économie mondiale. S’il est évident que cette mobilisation des fonds traduit des performances économiques rares, il n’en demeure pas moins vrai qu’elle révèle une réorientation économique consistant à parier sur l’avenir en investissant autant en Chine qu’en dehors de l’Empire du milieu. Toujours est-il que la Chine ne se repositionne pas seulement par rapport à l’extérieur, elle se réadapte aussi au plan intérieur.
Ce pays a décidé d’ouvrir davantage des secteurs économiques aux investisseurs étrangers. Cette démarche consiste à ouvrir des secteurs qui étaient jusque-là fermés aux entreprises étrangères notamment l’audit et le design d’architecture. Mais aussi à lever des restrictions dans les secteurs de l’électronique pour l’automobile, les batteries de voitures, la transformation des produits agricoles, la chimie, les parcs de loisirs. Même s’il n’est pas certain que les investissements directs étrangers en Chine vont augmenter. En 2016, ces investissements s’élevaient à 113 milliards de dollars contre 136 milliards de dollars en 2015. Quel que soit le rythme de ces investissements, les Chinois estiment qu’ils sont susceptibles de favoriser un développement sain et ordonné de la coopération avec l’étranger en 2017. De ce point de vue, on peut estimer que la Chine a pris une bonne option en investissant à l’extérieur et en s’ouvrant aux capitaux étrangers.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie