Dialogue social : le courant passe

Le ministre Grégoire Owona a présenté les dernières avancées hier à Yaoundé lors de la 33e session ordinaire du comité de concertation et de suivi.

Un consensus s’est dégagé en faveur de la revalorisation du Smig. C’est la confirmation de la bonne nouvelle pour les travailleurs. C’est donc un discours d’espoir qu’a tenu le président du Comité de concertation et de suivi du dialogue social hier à Yaoundé au cours de la 33e session ordinaire. Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, a présenté les avancées positives du dialogue social sur plusieurs points. Pour ce qui est du Smig, il a relevé que les concertations se poursuivaient. Et pour que projet connaisse une issue favorable, des hypothèses d’amélioration seront affinées dans le cadre du dialogue social.  
Le secteur des banques et finances connaît également des avancées notoires. Notamment aux niveaux des conditions de travail et de rémunération des travailleurs. En effet, les banques et autres établissements financiers viennent de connaître une amélioration conséquente. Ceci, à travers la signature, il y a quelques jours, de la convention collective dudit secteur. Comme l’a souligné Grégoire Owona, la grille salariale y a connu une revalorisation cumulée de 6.5% en deux ans.
Autre bonne nouvelle issue du dialogue social lors des récents travaux de la Conférence internationale du travail tenue à Genève cette année, le Cameroun qui vient de franchir le nouveau cap au niveau des normes internationales du travail avec les conventions de santé et de sécurité au travail. Ces traités figurent désormais au rang des conventions fondamentales de l’OIT. 
Ces avancées palpables issues du dialogue social motivent le Comité à poursuivre dans sa mission première qui est de recueillir et d’examiner les revendications objectives des organisations professionnelles aux fins d’y trouver des sol...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category