« La pression doit être maintenue sur les locataire »

Njiriemekoue Arouna, chef d’antenne Camp Sic Grand-Messa, Yaoundé.

Comment veillez-vous au paiement des loyers dans cette cité ?
Nous avons 465 clients et le paiement se fait en espèces dans notre caisse. C’est ce mode de paiement que nous avons pour le moment. Nous essayons encore le paiement électronique. Nous en sommes encore à la phase expérimentale. 
Au regard de ces impayés, vous les attendez sur place ? 
Chaque mois, les clients viennent vers nous. Ils ont jusqu’au 10 du mois pour régler leurs factures. Quand ils ne viennent pas, à partir du 11, nous les considérons comme étant débiteurs. Nous leur adressons d’abord une convocation. C’est une manière pour le bailleur de leur tendre la main pour un paiement à l’amiable. Et maintenant, pour ceux qui sont de bonne foi, dès qu’ils voient la convocation, ils viennent payer ou fixer un délai. Pendant ce temps, d’autres ne lèvent pas le petit doigt. Ils attendent la pression.
Vous avez  régulièrement de tels cas ?
Oui. Nous en avons. C’est vrai que depuis que nous avons pris les choses en main, des dispositions sont en train d’être prises pour amener le client à comprendre pourquoi on lui demande de payer tous les mois. On essaie de dialoguer et de se comprendre. Certains partent de notre bureau satisfaits et font des promesses de paiement. Certains reviennent parfois payer et d’autres pas.
Et apparemment vous abandonnez… 
Non. Jamais. On ne laisse pas tomber. Car de un à trois mois, c’est la compétence du chef d’antenne. Aucun chef d’antenne ne peut rester avec les bras croisés lorsque des locataires ne paient pas le loyer. Lorsqu’on a un client qui a deux ou trois mois d’arriérés, on va vers lui pour savoir ce qui se passe. Parfois on apprend que le client a donné l’argent à un enfant ou à une ménagère qui a disparu et parfois c’est l’oubli. C’est pour cela que nous ne passons jamais un mois sans prendre des nouvelles. Mais si après toutes ces démarches les concernés ne s’exécutent toujours pas, on transmet la liste des locataires fortement débiteurs au service du contentieux.
Et ça marche souvent ?<...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category