Veuve militaires : l’autonomisation en marche

L’Office nationale des Anciens combattants a clôturé, le 29 juin dernier à Yaoundé, la foire-exposition réservée à cette catégorie sociale.

Vêtements brodés, savon de toilettes, bouteilles d’eau de Javel, bâtons et farines de manioc, compléments alimentaires, tisanes, cafés, chaussures, bijoux, bracelets, sacs confectionnés à la mains et draps teintés. La foire-exposition organisée par l’Office national des Anciens combattants, anciens militaires et victimes de guerre du Cameroun (Onacam), à l’attention des veuves, s’est achevée le 29 juin dernier à Yaoundé. Présidée par le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie-Thérèse Abena Ondoa, la cérémonie de clôture a permis aux participants d’exposer leur savoir-faire à l’esplanade de la Maison du combattant. « Les veuves du ministère de la Défense ont également besoin d’être protégées comme toutes les autres. Et pour le faire, nous sommes tous interpellés », a déclaré le Minproff. 
Pendant deux jours, l’Onacam a permis à ces femmes, membres de son amicale des veuves de se faire connaître du grand public au cours des journées portes-ouvertes. Celles-ci ont également bénéficié de formations aux petits métiers, afin d’être plus autonomes et indépendantes. L’Onacam a aussi donné la possibilité aux veuves de se faire gratuitement dépister du cancer du col de l’utérus, du sein et des MST. Une suite d’activités qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de 12e édition de la Journée mondiale de la veuve. S’alignant sur la thématique de l’année, « Protéger les veuves, une activité collective », l’Onacam, veut à trav...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category