Les Lions en demi-finale

Le Cameroun s’est imposé samedi dernier (0-0,4-5), au bout d’une séance de tirs au but face au Sénégal.

Hugo Broos court sur le terrain comme un fou. Sadio Mane en pleurs, inconsolable, est soutenu par son entraîneur, Aliou Cissé et des membres de l’encadrement. Faï Collins en pleurs dans les bras du nutritionniste de l’équipe. Des Lions qui jubilent, brûlants de joie, autour d’un Fabrice Ondoa complètement déchaîné. Ces images-là resteront certainement longtemps dans les mémoires. Cela faisait longtemps que les supporters camerounais n’avaient plus vécu ces moments palpitants. Les Lions indomptables seront présents dans le dernier carré de la coupe d’Afrique des nations, Gabon 2017, après un combat épique contre les Lions de la Teranga. Il aura fallu les tirs au but, après le nul vierge au terme de 120 minutes, pour départager les deux équipes (4-5 t.a.b, 0-0). Ce Sénégal-Cameroun, en match des quarts de finale à Franceville, n’était certainement pas la rencontre la plus belle de la compétition, mais elle restera certainement comme la plus intense. Jusqu’ici du moins.  
Le Onze entrant d’Hugo Broos avait pourtant de quoi surprendre, avec une nouvelle équipe encore une fois. Nicolas Nkoulou sur le banc au profit de la paire Teikeu-Ngadeu en défense centrale, alors qu’au milieu de terrain, Arnaud Djoum a le droit de disputer ses premières minutes dans cette compétition. La tactique du Belge est clairement la défense. Ça tombe bien, les Sénégalais, eux, sont venus attaquer. Pendant une grande partie du match, les Camerounais vont subir les assauts de Sadio Mané, Baldé Keita, Henri Saivet ou Mame Diouf. Sur les côtés et dans les airs. Ils vont souvent plier, sans jamais rompre. Grâce notamment à un Fabrice Ondoa bien solide. Les Camerounais, par Moukandjo, tenteront bien quelques incursions dans la défense sénégalaise mais sans danger. Les Lions de la Teranga ont eu, pour leur part, de la peine à construire leur jeu. Pour la première fois depuis le début de la compétition, ils n’ont pas marqué durant les 45 premières minutes.
Les tirs au but, après une prolongation aussi stérile que le temps réglementaire, semblent logiques. Et il faudra une main ferme et opportune d’Ondoa  sur le cinquième tir sénégalais, celui de Sadio Mané, la star de l’équipe, pour susciter l’espoir. Vincent Aboubakar a la balle de la demi-finale et il ne se loupe pas. Le Cameroun peut jubiler, tant personne ne l’attendait à ce stade. Malgré des joueurs moyens, les Lions ont fait preuve de caractère et d’abnégation. Ce fameux Fighting-Spirit semble de retour. Consciente de ses nombreux défauts et lacunes, l’équipe a misé sur ses qualités physiques et mentales. On la disait jeune, mais elle a fait preuve d’une expérience déconcertante. Au final,  elle a sorti le Sénégal, le grand favori de la compétition, en déjouant tous les pronostics. Il faut remonter à 2008 pour retrouver les Lions en demi-finale de la CAN. L’objectif de départ, les quarts de finale, est atteint et même franchi. Maintenant, ce ne sera certainement que du bonus pour le Cameroun qui peut envisager les demi-finales avec sérénité, et sans pression.

Résultats
¼ de finales
Burkina Faso - Tunisie : 2-0
Sénégal - Cameroun : 0-0 (4-5 aux tirs au but)
RDC- Ghana : 1-2
Egypte- Maroc : 1-0

Rendez-vous
Demi-finales
Mercredi 1er février : Burkina Faso - Egypte
Jeudi 2 février : Cameroun - Ghana

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie