Mbankomo : tué par un faux policier

Bia Bjafarou, 40 ans, n’est plus. Sa dépouille, retrouvée par des éléments du commissariat de sécurité publique de Mbankomo, a même déjà été enterrée sur le lieu de l’agression. C’est bien à Bidoung-Bidoung, un petit village de la localité de Mbankomo dans la Mefou-et-Akono que repose le chauffeur, victime d’une agression. Le film de cet acte a été reconstitué hier en présence des éléments de la Division régionale de la Police judiciaire du Centre et du procureur de la République près les tribunaux d’instance de Ngoumou et de la Mefou-et-Akono, Ferry Armand Mpinda.
Pris en course le 14 juin dernier à Ebolowa par Paul Marie Joël, 41 ans, inspecteur de police révoqué depuis 2012 pour indiscipline, et Dieudonné Blaise Obama, 37 ans, sans profession, Bia Bjafarou est loin d’imaginer qu’il porte à bord de son véhicule des bandits. Les suspects, domiciliés à Mbankomo se rendent à Ebolowa avec l’intention de commettre un vol de voiture. Bjafarou à bord d’une Yaris est leur cible. Paul Marie Joël Owona arbore l’uniforme de la Sûreté nationale et se fait passer pour un officier de police nouvellement affecté dans la ville d’Ebolowa. Il prétexte une course à Yaoundé afin de récupérer les siens, aux fins d’un regroupement familial à Ebolowa. « La victime prenant pour argent comptant les déclarations de son supposé client, accepte la course en aller-retour, à raison de 40 000 F. Le chauffeur et son client alors rejoints par le complice du faux policier, Obama, et prennent la route de Yaoundé vers 18 h », relate le commissaire divisionnaire, Moïse Emane Emane, chef de la Division ré...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category