Sécurité alimentaire et état civil : la part des communes et des régions

Le ministre Georges Elanga Obam a lancé une semaine d’activités hier dans le cadre des journées africaines de l’Etat civil et de la décentralisation qui se célèbrent le 10 août prochain.

Coup double pour deux rendez-vous d’une importance capitale. Hier 3 août à Yaoundé, le ministre de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), Georges Elanga Obam, a procédé au lancement d’une semaine d’activités dans le cadre de la 11e édition de la Journée africaine de la Décentralisation et du Développement local. Le thème arrêté cette année par l’Union africaine est : « Faire de la sécurité alimentaire une priorité essentielle pour le développement et la coopération territoriales ». Le clou des manifestations aura lieu le 10 août prochain. Ce même jour, le Cameroun observera, avec le reste du continent, la 5e édition de la Journée africaine de l’enregistrement des faits d’état civil et de production des statistiques de l’état civil sous le thème : « Exploiter la coordination, le leadership et l’appropriation des pays pour renforcer le système intégré d’enregistrement des faits d’état civil et des statistiques de l’état civil : un vecteur pour compter tout le monde ». Le Minddevel a ainsi initié hier, au cours de la même cérémonie, une série de manifestations en lien avec cette commémoration, et qui s’étaleront également sur une semaine.
Il est prévu plusieurs tables-rondes autour des thématiques retenues cette année et des avancées enregistrées par le Cameroun, depuis que le pays s’est engagé dans une série de réformes. En ce qui concerne la décentralisation, Georges Elanga Obam a relevé que les communes et les régions, au sens de la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, peuvent jouer un rôle très important en matière de sécurité alimentaire. Celles-ci sont en effet compétentes en mat...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category