Est : 300 réfugiés centrafricains repartent

Cet autre départ, après ceux déjà enregistrés depuis le début de l’année, a été supervisé mercredi dernier par le représentant résident du HCR au Cameroun, Olivier Beer.

149 réfugiés centrafricains sont partis mardi dernier, des sites aménagés de Timangolo, Lolo et Mbile pour la zone de Batouri, département de la Kadey, pendant que les 150 autres quittaient les sites de Gado, Borgop et Ngam, département du Lom-et-Djerem, pour les bureaux de Meiganga et Djohong. Suivant les orientations de l’État centrafricain et en tenant compte des considérations sécuritaires, le rapatriement volontaire s’est fait vers les préfectures de la Mambéré-Kadei et de la Nana-Mambéré en République centrafricaine (RCA). Jusqu’ici, 6504 réfugiés centrafricains ont bénéficié de l’aide du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et de ses partenaires pour regagner leurs communautés d’origine. Les plus récents rapports du HCR indiquent en effet une importante augmentation des inscriptions en vue d’un rapatriement. « Nous accueillons cette nouvelle traversée avec joie et soulagement. Nombre d’entre nous sont impatients de regagner nos communautés. Nous qui avons l’opportunité de partir ce jour sommes reconnaissants. Le gouvernement camerounais a bien pris soin de nous », se réjouit Oumarou Issa, réfugié centrafricain vivant dans la « région du soleil levant » depuis 2014. 
Le représentant résident du HCR au Cameroun, Olivier Beer, a fait le déplacement pour cette circonstance. Il a tenu à raccompagner jusqu’à la frontière qui sépare le Cameroun de la RCA par Kentzou, les réfugiés désirant retrouver leur pays. Le HCR a fourn...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category