Radio: Richard B. Onanena, la voix de BBC au Cameroun

A 30 ans, il est le correspondant permanent  du média londonien depuis plus d’un an.

Ne vous fiez pas à son visage juvénile ou à son acte de naissance. Attardez-vous sur sa voix : puissante, mélange de grave et suave, reconnaissable entre toutes. A 30 ans, Richard B. Onanena est depuis plus d’un an, la voix permanente de la British Broadcasting Corporation (BBC,radio londonienne, antenne Afrique) pour le Cameroun. Son poste ? Correspondant permanent. Dans son patronyme, une énigme : le « B. ». Ce n’est pas une fantaisie, c’est ainsi, pour lui, à l’état civil. Sa chevelure, telle une crinière, lui donne des allures de rappeur dans son T-shirt et cet assemblage short-basket. Richard B. Onanena n’est pas Bling Bling, pas exubérant. Seul bijou, une bague en argent portée sur l’annulaire gauche. Dans son look, la sobriété prime.
Sa vie a « changé » en 2011 grâce à la rencontre d’un homme : Marcel Amoko. Cet ancien de la chaîne BBC a créé à Yaoundé, la radio Kalak FM. Avec lui, ses rêves se dessinent de façon pointilleuse. C’est décidé. Richard B. Onanena doit rejoindre la BBC. « Il a vraiment changé tout en moi », parlant de Marcel Amoko. Chemin faisant, « en 2014, je postule pour un poste à Dakar. Je suis finaliste…En septembre 2015, j’ai postulé. J’y suis allé avec une réelle détermination », raconte-t-il l’air songeur comme pour enfouir des souvenirs. La suite, une série de reportages généralistes. Plus question d’être le bourlingueur sportif. 
Richard B. Onanena va, dans un texte, poser la voix comme il faut pour vous faire tressaillir d’émotion. Pendant la tragédie d’Eséka le 21 octobre 2016, le malaise de Rigobert Song… il a touché les auditeurs, sa hiérarchie aussi, par ses textes. Sa description pointilleuse, juste, son rendu précis et ce côté « ressenti » d’un événement. Richard B. Onanena est blagueur, mais méticuleux dans le travail. Il y met tout son temps, sa passion, son envie.
 

">

A 30 ans, il est le correspondant permanent  du média londonien depuis plus d’un an.

Ne vous fiez pas à son visage juvénile ou à son acte de naissance. Attardez-vous sur sa voix : puissante, mélange de grave et suave, reconnaissable entre toutes. A 30 ans, Richard B. Onanena est depuis plus d’un an, la voix permanente de la British Broadcasting Corporation (BBC,radio londonienne, antenne Afrique) pour le Cameroun. Son poste ? Correspondant permanent. Dans son patronyme, une énigme : le « B. ». Ce n’est pas une fantaisie, c’est ainsi, pour lui, à l’état civil. Sa chevelure, telle une crinière, lui donne des allures de rappeur dans son T-shirt et cet assemblage short-basket. Richard B. Onanena n’est pas Bling Bling, pas exubérant. Seul bijou, une bague en argent portée sur l’annulaire gauche. Dans son look, la sobriété prime.
Sa vie a « changé » en 2011 grâce à la rencontre d’un homme : Marcel Amoko. Cet ancien de la chaîne BBC a créé à Yaoundé, la radio Kalak FM. Avec lui, ses rêves se dessinent de façon pointilleuse. C’est décidé. Richard B. Onanena doit rejoindre la BBC. « Il a vraiment changé tout en moi », parlant de Marcel Amoko. Chemin faisant, « en 2014, je postule pour un poste à Dakar. Je suis finaliste…En septembre 2015, j’ai postulé. J’y suis allé avec une réelle détermination », raconte-t-il l’air songeur comme pour enfouir des souvenirs. La suite, une série de reportages généralistes. Plus question d’être le bourlingueur sportif. 
Richard B. Onanena va, dans un texte, poser la voix comme il faut pour vous faire tressaillir d’émotion. Pendant la tragédie d’Eséka le 21 octobre 2016, le malaise de Rigobert Song… il a touché les auditeurs, sa hiérarchie aussi, par ses textes. Sa description pointilleuse, juste, son rendu précis et ce côté « ressenti » d’un événement. Richard B. Onanena est blagueur, mais méticuleux dans le travail. Il y met tout son temps, sa passion, son envie.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie