Jeu: Encore du travail

Les deux récentes défaites du Cameroun en amical ont laissé apparaître une équipe solidaire défensivement et en panne de créativité offensive.

Par deux fois, le Cameroun s’est incliné en amical au cours de la trêve internationale du mois de septembre. Deux revers concédés respectivement face à l’Ouzbékistan (2-0) et la Corée du Sud (1-0). De façon globale, dans le jeu, le Cameroun a davantage été dans la réaction que dans l’action face à deux équipes tactiquement disciplinées. Le Cameroun a utilisé deux systèmes de jeu différents à chaque sortie. Le 3-4-3 face à l’Ouzbékistan et le 4-3-3 contre la Corée du Sud. Le premier dispositif a clairement été une surprise compte tenu de l’état de fatigue d’une grande partie de l’effectif arrivé à quelques heures du match. La défense à trois et les pistons sur chacun des flancs n’ont pas donné l’apport offensif et le surnombre défensif escomptés. Le choix et le profil desdits pistons peuvent aussi être matière à discussion. Avec le second système, le Cameroun a limité la casse face à une Corée du Sud remuante, habile balle au pied et véloce dans les 30 derniers mètres adverses. A chaque match, on a observé un léger mieux en début de seconde période après avoir concédé un but en première période. Trois buts encaissés en deux matchs consécutifs à des erreurs défensives. La défense camerounaise a péché dans son replacement, dans le marquage et dans la réactivité sur les deuxièmes ballons. C’est le compartiment de jeu ayant été le plus mis à contribution en République de Corée. Dans les associations dans l’axe central, on a vu une défense basse et très peu de complémentarité. Les arrières latéraux n’ont quasiment pas eu d’apport offensif car submergés le clair du temps par la vivacité des attaquants en surnombre. Dans l’entrejeu, on a encore une faible lisibilité de l’identité de jeu des Lions. Offrant moins de décrochage à la défense, la ligne du milieu de terrain a so...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category