Edéa : les recettes propres s’améliorent

Constat dressé vendredi dernier lors d’une session du conseil de Communauté consacrée à l’évaluation à mi-parcours de l’exercice budgétaire 2022.

18 millions de F. Voilà la moyenne mensuelle des recettes propres de la Communauté urbaine d’Edéa depuis mai dernier, soit un mois après la création par le maire de la ville, Dr Albert Emmanuel Nlend, d’une task force pour le recouvrement desdites recettes. Avant la mise sur pied de cette unité, les recettes mensuelles recouvrées oscillaient autour de 8 millions de F. Ces données ont été rendues publiques ce vendredi 30 septembre, à l’occasion d’une session du conseil de Communauté consacrée à l’évaluation à mi-parcours de l’exercice budgétaire 2022. Les travaux étaient présidés par le maire de la ville, qui s’est réjoui, comme l’ensemble du conseil, de cette amélioration, porteuse d’espoirs pour Edéa.
De fait, le chef-lieu de la Sanaga-Maritime peut s’attaquer avec plus d’optimisme aux défis qui l’interpellent. Il en a d’ailleurs été question lors de la session de vendredi dernier, via un rappel des priorités de l’exécutif de la ville. Notamment la réfection des routes (à ce sujet, l’appui d’une entreprise locale est acquis pour la fourniture de briquettes pour les voies en pavés) et l’éclairage public au moyen de l’énergie solaire.
Certains projets étant inscrits dans une relative durée, la Communauté urbaine envisage, dès l’année prochaine, passer en mode budget-programme, avec une projection triennale 2023-2025. Un débat d’orientation budgétaire s’est d’ailleurs tenu la veille, 29 septembre, dans les locaux de l’Hôtel de ville, avec comme facilitateur la Giz. Avec l’appui du Minddevel, l’organisme de la coopération allemande a édifié et capacité élus locaux, société c...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category