Journée internationale de la Traduction : le ministère de la Justice marque le coup

Une cérémonie présidée vendredi dernier à Yaoundé par le ministre délégué Jean de Dieu Momo, au nom du ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux.

« Un monde sans barrières ». Tel est le thème de l’édition 2022 de la Journée internationale de la Traduction, instituée par l’Organisation des Nations unies en 2017. Dans le cadre de cet évènement, et pour la troisième année consécutive, le ministère de la Justice (Minjustice) a décidé d’organiser diverses activités dans ses locaux à Yaoundé. « Et nous allons continuer l’année prochaine », a indiqué, lors de son discours d’ouverture, Jean de Dieu Momo, ministre délégué, représentant du ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux, Laurent Esso. La cérémonie s’est tenue vendredi 30 septembre dernier en présence du secrétaire d’Etat chargé de l’Administration pénitentiaire, Doh Jérôme Penbaga. Il ressort des travaux que les questions de traduction et de bilinguisme occupent une place importante au Minjustice. Une cellule de la traduction a d’ailleurs été créée au sein de cette administration en 2019. « Nous sommes un pays bilingue et ce bilinguisme doit se pratiquer dans toutes les administrations. Les administrateurs et les décideurs doivent comprendre que lorsqu’ils font un discours, ils doivent le faire en tenant compte des traducteurs qui sont dans les cabines, pour qu’ils puissent répercuter ce discours ailleurs de la meilleure des manières possibles. Nous amenons nos traducteurs à s’imprégner des règles de droit et juridiques pour qu’ils puissent rendre comptes effectivement du discours du décideur. Nous voulons également que cela serve d’exemple aux autres administrations », a expliqué Jean de Dieu Momo.
La célébration...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category