Santé de la mère et de l’enfant : le Cameroun prépare un salon international

En prélude à cet événement, plusieurs experts sont réunis à Ebolowa jusqu’à demain pour des contributions devant garantir une participation pertinente à ce sommet scientifique prévu en mars 2023.

Mieux cerner les contours et enjeux du Salon international de la maternité et de la petite enfance (Simape) que va abriter le Cameroun du 4 au 11 mars 2023 au palais des Congrès de Yaoundé. Tel est l’un des objectifs majeurs que vise le ministère de la Santé publique (Minsanté). Le sujet est au centre d’un atelier ouvert hier et qui court jusqu’au 2 décembre 2022 à Ebolowa, sous le thème : « Approche multisectorielle pour une amélioration des indicateurs de la santé et du bien-être de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent ». Bien plus, le Minsanté prépare sa contribution à ces assises de Yaoundé qui vont regrouper des sommités mondiales, ainsi que des spécialistes de la santé de la mère et de l’enfant.
Il est alors question, au cours de l’atelier d’Ebolowa, de permettre aux différentes parties prenantes que sont les administrations publiques, les agences du système des Nations Unies, les organisations de la société civile, le secteur privé et les sociétés savantes, de permettre une contribution efficace à la promotion de la santé et du bien-être de la maman, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent. C’est dire que ce sont des recommandations fortes et pertinentes qui sont attendues de l’atelier d’Ebolowa. L’organisation et l’atteinte des résultats attendus du Simape en dépendent.
Pour le Dr Tjeck B, sous-directeur de la Santé de reproduction au Minsanté, cet atelier est un moment de tri sélectif et de choix judicieux des activités &agrav...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category