Angola: bousculade meurtrière dans un stade

Au moins 17 personnes ont trouvé la mort et 56 autres ont été blessées alors qu’elles allaient suivre une rencontre de football vendredi dernier.

 

Une enquête est en cours à l’effet de déterminer les causes exactes de la tragédie survenue vendredi dernier au stade d’Uige dans le nord-ouest de l’Angola. Les autorités annoncent également la création d’une autre commission pour soutenir les familles endeuillées et aider à l’organisation des funérailles. Selon un dernier bilan encore non-officiel, au moins 17 personnes ont trouvé la mort et 56 autres ont été blessées alors qu’elles tentaient d’entrer au stade du 4 Janvier dans le cadre de la première journée du championnat national de football entre Santa Rita, le club local, et Recreativo do Libolo. De sources policières, la plupart des victimes sont des enfants. «Alors que, sur le terrain, les deux équipes s'affrontaient, les fans ont tenté d'entrer dans le stade pour voir le match. La porte a cédé sous la pression et 17 personnes ont trouvé la mort dans la bousculade», affirme dans un communiqué le club visiteur. Interrogé sur cet incident par le journal portugais Diario de Noticias, Sergio Traguil, entraîneur de l’équipe hôte  a expliqué qu’«aucune personne à l'intérieur du stade ne s'est aperçue de ce qui se passait à l'extérieur.»
Les images diffusées indiquent que la rencontre s’est achevée sur la victoire par 1 but à 0  de Recreativo dans un stade dépourvu de tribune avec des spectateurs massés le long de la main courante. Pedro Nzolonzi, président de Santa Rita, a aussitôt accusé la police d'être responsable du drame.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie