Mbalè Mbalè: retour endiablé

La fratrie revient avec une nouvelle galette « Patrimoine » présentée samedi dernier à Yaoundé.

Se rendre à un concert du groupe Mbalè Mbalè, c’est accepter d’emblée de se laisser transporter dans un univers unique et de décrocher du monde réel. Venus présenter leur dernière galette, « Patrimoine », Gaubin et Sylvain Hand, les frères Mbalè Mbalè ont offert un show énergique au cabaret le Parallèle club à Yaoundé. Le 20 août dernier, pour défendre son dernier album, le groupe ne recule devant rien. Mbalè Mbalè qui fait dans la musique urbaine offre une prestation atypique, d’autant que le groupe choisit de faire la part belle à une grande partie de son répertoire au cours de trois heures de show. 
C’est dans une salle comble que les deux musiciens montent sur scène dès 23h30 sous les applaudissements nourris de leurs fans. Vêtus tout de noir (blouson en cuir et pantalon jeans), les frères servent pendant près de cinq minutes une chorégraphie endiablée sur fond acoustique de leur tube fétiche « Dieu m’a donné », suivi du titre « Quelqu’un », extrait de leur premier album « Hemlè » sorti en 2011.  
Toujours avec la même énergie débordante, ils proposent au public « Ndolo », un des titres-phares de leur nouvel album. C’est une hymne romantique à la femme. Joueurs, les maîtres de cérémonie s’amusent à créer des sonorités et des chorégraphies inégalables dans le simple but de faire rire les spectateurs. La mayonnaise prend vite face à un public qui ne tient pas en place. Après une performance enivrante de « Dis-moi », les titres « La vie », « Ça déchire », finissent de convaincre l’assemblée. C’est d’ailleurs à ce moment que le public choisit de se lever, voire de se rapprocher de la scène et de laisser tomber définitivement son fauteuil. Une énergie qui pousse les chanteurs à se donner entièrement. A l’image des jeunes urbains, l’album traite de différents thèmes relatifs à l’amour et l’espoir. C’est sur son tube « Dieu m’a donné » que le groupe conclut sa soirée devant un public qui en redemande. La salle a été préchauffée à 21h30 par trois dames, Denise Naafa, Nahtal et Claraim Kamla. Elles ont chacune, à leur manière, mis le show.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie