Zones de crise à l'Extrême-Nord : un programme spécial d'éducation

Mis en œuvre par le ministère de l'Education de base, il est une initiative des organisations humanitaires Plan International Cameroun et Norwegian Refugee Council.

Après cinq jours, soit du 17 au 21 janvier 2023, de renforcement des capacités sur le Programme d'éducation accéléré, les 20 moniteurs et 20 superviseurs  repartent de Maroua bien outillés. Ils sont prêts à relever le défis d’une éducation de qualité dans les zones en crise dans la région de l'Extrême-Nord, toujours classée dernière au niveau national. En effet, dans l’objectif d’apporter une réponse adaptée à la problématique des enfants non scolarisés et déscolarisés du fait de la crise, deux centres pilotes, soient Igawa-Mémé dans le Mayo-Sava et Makary dans le Logone et Chari, ont expérimenté depuis 2020, le Programme d’éducation accélérée. Il est une initiative des organisations humanitaires Plan internationale Cameroun et Norwegian Refugee Council. La mise en œuvre est assurée par le ministère de l’Education de base. Vu « les résultats probants enregistrés dans ces centres pilotes, nous avons jugé nécessaire d’élargir le projet à d’autres localités d’où l’ajout de Kolofata et de Logone Birni, des localités affectées par les impacts du conflit Boko Haram depuis 2013 », explique Garga Djibrilla, le délégué régional de l’Education de base pour l’Extrême-Nord. « Et comme il s’agit d’un programme spécial, il était de bon ton que nous renforcions les capacités des enseignants, d’où cet atelier de formation », poursuit notre source. 
En terme de bilan, le projet « Mise à l'échelle du programme d'éducation accélérée pour les enfants non scolarisés touchés par la crise du bassin du Lac Tchad et réponse de protection aux communautés vulnérables touchées par le déplacement », déjà mis en œuvre à Igawa-Mém...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category