Certification de l’Eiforces aux Nations unies : le Conseil d’administration veille

Vendredi dernier, sous la conduite de Joseph Beti Assomo, les membres de l’instance ont visité les projets réalisés ou en cours du campus d’Awaé.

L’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces) ambitionne de devenir en 2025, un centre d’excellence des Nations unies. Pour cela, la structure de formation, déjà labélisée centre d’excellence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale et de l’Union africaine, met les bouchées doubles pour y parvenir. La descente des membres du Conseil d’administration conduite par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), et président dudit Conseil (PCA), Joseph Beti Assomo, sur le campus d’Awaé, dans le département de la Mefou-et-Afamba, vendredi dernier rentre dans ce registre. En effet, le staff est allé palper du doigt la réalité les travaux effectués qui permettront à l’Eiforces de récolter le sésame escompté. 
A ce propos, accompagné du préfet du département, Thierry Kin-nou Nana, du maire de la commune d’Awaé, Joseph Beti Assomo et sa suite ont visité les projets déjà réalisés ou en cours de réalisation à ce sujet. Ils étaient guidés par le directeur général de l’Eiforces, le général de brigade André Patrice Bitoté, Ils sont ainsi passés par les dortoirs des stagiaires et autres hôtels officiers achevés ou en cours d’achèvement, des salles de cours déjà opérationnelles ou en construction. Pour savoir et comprendre ce qui s’y passe, afin d’apporter des solutions là où ça coince, le PCA a posé des questions sur les difficultés rencontrées, le respect des délais et la date de livraison des ouvrages en chantier. La boucle a été bouclée au complexe sportif. Là, les membres du Conseil se sont rendus compte pour apprécier de l’état d’avancement des travaux. 
In fine, le DG de l’Eiforces a fait le point du taux de réalisation des différents chantiers de ce vaste programme d’extension du Centre. Notamment que les travaux de construction des infrastructures sportives sont réalisés à 97% ; ceux relatifs à la construction d’un mur d’enceinte long de 3200m le sont à 80%, et ceux des voies et...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category